lundi 10 janvier 2011

CAPITAN MIRANDA


Type :  goélette bermudienne à trois mâts.

Gréement : Mâts  en alu, en une seule partie, avec 3 étages de grandes barres de flèche, comme ceux des yachts modernes.  Voiles bermudiennes sur les trois mâts. 2 focs et une trinquette. Voiles triangulaires au-dessus de la misaine bermudienne. Certaines voiles décorées aux couleurs uruguayennes (blanches et bleu, soleil jaune) sont établies  lors des escales.

Matériaux : Coque en acier.
Date et lieu de lancement : 1930 à Cadiz (Andalousie)
Autres noms : 
Utilisation initiale : cargo, puis navire océanographique.
Dernière nationalité connue : Urugayenne..
Dernier port d'attache connu : Montevideo.
Dernière utilisation connue : Voilier école de la marine militaire uruguayenne.

Signification du nom : Capitan Miranda   est le nom d'un officier uruguayen célèbre dans son pays pour ses travaux océanographiques et ses écrits. Aucun rapport avec le général vénézuélien du même nom.

Longueur hors-tout : 64 m
Longueur de la coque : 55 m
Longueur à la flottaison :  m
Largeur maximale : 8,4 m
Tirant d'eau maximal : 3,2 m
Tirant d'air : m
Déplacement : 839 t .
Surface maxi de voilure : 853 m².


État : Cargo espagnol, naviguant entre l'Espagne et l'Amérique du sud ; puis navire océanographique et hydrographique uruguayen à partir de 1960 à 2 mâts. Refondu en 1970 puis en 1993. Bien entretenu et naviguant régulièrement depuis.

Avant : Étrave à guibre. Jusqu'en 2007, pas de  figure de proue ; nom écrit de chaque côté, encadré de soleils stylisés ; beaupré court, en 2 parties.
La décoration a été modifiée en 2007, avec une tête d'homme entourée de rayons, représentant le soleil, et une frise entourant le nom du bateau sur chaque bord ; le tout en bois. Beaupré en 1 seule partie.




  
Arrière : voûte ; gouvernail à tube de jaumière ; pas de dunette, franc-bord très bas ; bastingage remplaçant le pavois.
   Coque : Noire, liston blanc. franc bord très réduit à l'arrière.

   Superstructures : très importantes, rappelant son rôle d'ancien navire hydrographique.

                             
   Capitan Miranda est un ancien cargo espagnol construit à Cadiz en 1930. Acheté par la marine uruguayenne en 1960, il a d'abord été transformé en navire hydrographique et océanographique en 1960 puis refondu en 1978 et transformé en voilier-école gréé comme un voilier bermudien moderne. Une nouvelle restauration, quasiment une reconstruction, a été réalisée en 1993 en Espagne.
    Le navire navigue beaucoup et participe aux courses de grands voiliers (par exemple à Cherbourg en 2005) et aux rassemblements comme l'Armada de Rouen.  
   Comme tous les équipages d'Amérique latine, celui du capitan Miranda propose des animations musicales aux escales et se fait remarquer par son dynamisme.
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire