lundi 13 décembre 2010

SHABAB OMAN


Type : trois mâts goélette (barkentine, en anglais).

 
Gréement : 4 voiles carrées sur le phare de misaine ; hunier et perroquet volant. Grand mât et mât d'artimon pouvant porter chacun une voile à corne et un flèche.


Matériaux : coque et pont en bois.
 Date et lieu de lancement : 1971  à Buckie (Chantier Herd et Mackenzie), dans le nord-est de l'Écosse.

Autres noms : Captain Scott.
Utilisation initiale : Voilier-école écossais.
Dernière nationalité connue : Omanaise.
Dernier port d'attache connu :  Mascate (s'écrit aussi Masqat ou Muscat), capitale du Sultanat d'Oman).
Dernière utilisation connue : Voilier-école de la marine militaire du Sultanat d'Oman.

Signification du nom : Shabab Oman : se traduit par jeunesse d'Oman. Le navire s'appelait  au début  Youth of Oman, ce qui veut dire exactement la même chose en anglais.
 
Longueur hors-tout : 52 m
Longueur de la coque : 44 m
Longueur à la flottaison :  m
Largeur maximale : 8,5 m
Tirant d'eau maximal : 4,7 m
Tirant d'air : 30 m
Déplacement : 484 t .
Surface maxi de voilure : 1020 m²

État : Régulièrement entretenu.

Avant : Étrave droite, guibre peu marquée. Gaillard d'avant. Figure de proue représentant Ahmed, un marin omanais qui avait accompagné Vasco de Gama dans ses explorations des côtes de l'Océan Indien. Frises vertes représentant une grande feuille de palmier de chaque côté. Beaupré en 2 parties.
Shabab Oman : la figure de proue


Arrière : Arrière à tableau  ;  Pas de dunette,  mais chambre de navigation ; gouvernail à tube de jaumière. 

Coque : Blanche .

Superstructures : Roufs volumineux, peints en blancs comme la coque.

     Shabab Oman a été construit en 1971 en Écosse. Il n'a servi comme voilier-école écossais  pour le Dulverton Trust, que pendant 4 ans ; pendant cette période, il formait des jeunes de 16 à 21 ans à la vie en haute mer, mais aussi à des activités terrestres comme la grande randonnée. La vie était très dure, aussi bien en mer qu'à terre : les stagiaires de vauient suater dans la mer depuis une vergue ! Il naviguait dans les parages des îles Hébrides.  Vendu ensuite au pays arabe qui le possède encore aujourd'hui, c'est un des plus grands voiliers en bois naviguant actuellement, dépassé cependant par le récent trois-mâts anglais Tenacious. 
    Le gréement de trois-mâts goélette n'est pas tout à fait classique ; il porte 4 voiles carrées sur le mât de misaine. La vergue de misaine est placée très haut. Certaines voiles, notamment les flèches, sont ornées de dessins rouges représentant les armes du Sultanat d'Oman : 2 cimeterres  entrecroisés. On peut aussi voir ces armoiries sur le pavois du bateau.

Shabab Oman : ci-dessus, les armoiries du Sultanat sur la coque.
    C'est un des plus grands bateaux en bois du Monde, dépassé maintenant par l'Hermione.
     En plus de ses 16 hommes d'équipage, le voilier embarque près d'une trentaine d'élèves (militaires, et quelques civils).
     Le bateau est peint en blanc ; il était noir quand il naviguait pour 'Écosse.
     Il était présent à l'Armada de Rouen en 2013.
     Il devrait être prochainement remplacé par un magnifique trois-mâts carrés, un clipper comparable à Stad Amsterdam et à Cisne Branco, conçu par l'architecte Gerard Dykstra. La coque, commencée en Roumanie (chantier Damen de Galati) est blanche et certaines voiles carrées seront décorées des armoiries d'Oman (photo ci-dessus). 
     Long de 87 m hors-tout, ce magnifique navire, livré par les Pays-Bas, porte le même nom : Shabab Oman II. Actuellement au Sultanat, il doit faire un tour du Monde ; avec, peut-être, une escale en France, inch Allah....En attendant de faire une fiche avec des photos personnelles, voici un lien sur le plus récent des grands voiliers, et l'un des plus beaux
     Il semble que l'actuel trois-mâts goélette restera au Sultanat et sera transformé en musée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire