vendredi 31 décembre 2010

ATLANTIS

Type : trois mâts goélette.


Gréement : Mâts en acier, en 2 parties ; 4 voiles carrées sur le phare de misaine ; vergues fixes.  Voiles d'étai entre le mât de misaine et le grand mât, ainsi qu'entre celui-ci et le mât d'artimon  ; brigantine sur le mât d'artimon. 14 voiles.


Matériaux : Coque et pont en acier. Pont doublé de teck.
Date et lieu de lancement : 1905 à Hambourg (chantier Wichhorst )
Autres noms : Burgmeister Bartels ; Tradition.
Utilisation initiale : Bateau-feu.
Dernière nationalité connue : Néerlandaise.
Dernier port d'attache connu :  Amsterdam.
Dernière utilisation connue : Voilier de croisière, sorties de la journée, réceptions à quai.

Signification du nom : Atlantis est, dans de nombreuses langues l'équivalent d'Atlantide en français ; c'est un continent mentionné dans plusieurs mythologies, notamment dans la mythologie grecque ; il aurait existé quelque part dans l'océan atlantique, puis aurait été englouti, mais la géologie ne permet pas d'expliquer cette légende. Le nom Atlantis, souvent confondu avec Atlantique, est porté par plusieurs bateaux, ainsi que par des entreprises, des institutions, etc... La goélette hollandaise Abel Tasman portait autrefois ce nom.
 
Longueur hors-tout : 56,7 m
Longueur de la coque : 47,2 m
Longueur à la flottaison : 40 m
Largeur maximale : 7,5 m
Tirant d'eau maximal : 5 m
Tirant d'air : 31 m
Déplacement :  t .
Surface maxi de voilure : 742 m²

État : Bateau-feu modifié,  transformé en voilier vers 1985, restauré et modifié en 1997, à nouveau restauré en 2005.

Avant : Étrave à guibre ; pas de gaillard d'avant ; pas de figure de proue ; frise blanche de chaque côté de l'étrave ; nom du navire écrit en arrière de cette frise. Beaupré en 1 seule partie.

Arrière : à voûte ;  gouvernail à tube de  jaumière. 
Coque : Bleu foncé .

Superstructures : Dunette blanche ; rouf, sur de la dunette, en arrière du mât d'artimon, comprenant une timonerie abritée. Rouf en avant de la dunette, s'arrêtant à quelques mètres de l'étrave, recouvert d'un spardeck, au même niveau que la dunette
                             
   Atlantis est un ancien bateau-feu qui a servi à l'embouchure de l'Elbe (point Elbe II) au début du vingtième siècle. Il a été reconstruit et transformé en trois-mâts goélette franc (avec 5 voiles carrées sur le phare de misaine, voiles à corne sur le grand mât et le mât d'artimon). Après avoir été exploité aux Antilles sous pavillon fidjien puis allemand, Atlantis est revenu en Europe. Devenu néerlandais et restauré en 1997, à nouveau restauré en 2005,  Il navigue actuellement sous les couleurs de Tallship Company. Atlantis navigue en Atlantique nord, en mer du Nord en Baltique et en Méditerranée (Baléares, France). Il a participé aux Armadas de Rouen en 2008 et  2013. Sa capacité est de 36 personnes en croisière et 140 pour les sorties de la journée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire