mercredi 31 décembre 2014

PRINS WILLIM (détruit)

PRINS WILLIM.
 Ce navire a été ravagé par un violent incendie le 30 juillet 2009. Les photos ci-dessous avaient été prises à la fin du mois de juin précédant le sinistre. Il a été démoli en juillet 2014.

Type : Trois-mâts carré (reconstitution de galion de la Compagnie des Indes Orientales).


 

Matériaux : Coque et pont en acier recouvert de bois (bordés et vaigrages). Mâts en bois, à chouques, en 3 parties.

Date et lieu de lancement : réplique lancée en 1985 à Makkum (Pays-Bas) ; l'original, lancé en 1649, avait fait naufrage en 1662 sur la côte de Madagascar.

Nom lors du lancement : Prins Willim.
Autres noms : aucun
Utilisation de l'original : Navire de commerce fortement armé..
Dernière nationalité connue : Néerlandaise.
.Dernier port d'attache connu : Den Helder, Hollande septentrionale.
Dernière utilisation connue : Musée à flot .
État : détruit en grande partie par le feu, apparemment  irréparable; peut-être déjà détruit.

Signification du nom : Prins Willim : déformation de Willem (en Français : Guillaume) ; sans doute l'écriture en vieux néerlandais. Le nom que porte le bateau est celui de Guillaume II d'Orange (1626-1650), qui dirigea la Hollande de 1647 et 1650. Durant son court règne, il essaya de lutter contre les Espagnols qui occupaient son pays, et d'obtenir l'alliance de la France et de l'Angleterre.


Longueur hors-tout : 68 m
Longueur de la coque : 51 m
Longueur à la flottaison : ? m
Largeur maximale : 14,3 m
Tirant d'eau maximal : 4 m
Tirant d'air : 54 m
Déplacement :1200 t
Surface maxi de voilure (théorique) : 1170 m2.


Avant : étrave à guibre très décorée de statues ; beaupré long et incliné, portant un mâtereau à l'avant et une vergue pour civadière . Figure de proue : un lion, comme tous les navires de guerre .néerlandais de l'époque.




Arrière : Château arrière très élevé et étroit, orné de nombreuses statues. 




Superstructures : aucune, à part la dunette et le gaillard.
 


Le Prins Willim a été construit, dans le but d'être exposé au village hollandais (Mura Oranda, en Japonais), parc à thème situé près de Nagasaki. Les méthodes de construction n'étant pas comparables à celles de l'époque (structure composite en métal et en bois), on ne pouvait pas parler de véritable réplique ; Néanmoins, il fallait être spécialiste pour voir la différence et  l'intérieur comme l'extérieur du navire étaient intéressants. En raison de difficultés financières, ce parc a dû le revendre et il a été ramené aux Pays-Bas, à Den Helder. Après une restauration, c'était l'élément essentiel du musée maritime de cette ville située à l'extrême nord de la Hollande. Il a malheureusement été très endommagé par un incendie qui a pris à l'intérieur de la coque (sans doute à la suite d'un court-circuit), le 30 juillet 2009. Il était considéré comme irréparable, la structure en acier ayant partiellement fondu. Les frais étaient estimés à 10 millions d'euros. On pouvait le voir dans le port d'Harlingen et il a été détruit durant l'été 2014 (voir article sur internet)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire