mardi 1 mars 2016

KHERSONES et DRUZHBA



Khersones à Brest, en 2004 (à couple de son "jumeau", Dar Mlodziedzy)
Khersones à l'Armada de Rouen 1994


Type :
Trois-mâts carré.



Gréement : 5 vergues sur chaque phare ; petite brigantine ; Toutes les vergues sont fixes, ce qui facilite certaines manœuvres. 25 voiles.
Matériaux : Coque et pont en acier; pont recouvert de bois. Mâts en acier, formés chacun d'un seul tube rétreint. Il y a cependant des plateformes de hune, comme sur les mâts composés.

Date et lieu de lancement : 1989 ; Gdansk, Pologne.
Nom lors du lancement : Khersones.
Autres noms : Néant
Utilisation initiale : Voilier école soviétique.
Dernière nationalité connue : Ukrainien
.Dernier port d'attache connu : Kertch, Ukraine (Crimée).
Dernière utilisation connue : Navire-école.
État : régulièrement entretenu.

Signification du nom : Kherson est un port d'Ukraine, à l'embouchure du Dniepr. Khersones est un quartier de Sébastopol, en Crimée, possédant les vestiges d'une cité antique grecque (Chersonesos).

Longueur hors-tout : 109,4 m
Longueur de la coque : 94,8 m
Longueur à la flottaison : 79,2 m
Largeur maximale : 14 m
Tirant d'eau maximal : 6,6 m
Tirant d'air : 49,6 m
Déplacement : 2260 t Surface maxi de voilure : 2720 m²

Coque : Rouge, avec 2 lignes de hublots. Pendant longtemps, Khersones a été blanc comme Dar Mlodziezy ou Druzhba, mais il était peint en rouge, couleur rare chez les grands voiliers, lors de sa venue à Brest en 2004. Une bande jaune longitudinale allait de l'étrave à l'arrière.

Superstructures : assez importantes, notamment le rouf et la timonerie situés à l'arrière. Les embarcations sont situées nettement au-dessus du pont.

Avant : étrave à guibre ; beaupré en 1 seule partie.  Le bel albatros qui lui a servi de figure de proue pendant une période (aux environs de l'an 2000) avait disparu en 2004, lorsque Khersones est venu à Brest. Pas de gaillard d'avant frise dorée sur chaque bord.



 L'avant de Khersones, en 2004, à Brest


en 1999 à Saint-Malo : un superbe albatros, en figure de proue.



Ajouter vue plus rapprochée sur l'albatros.une légende


Arrière : Original ( on le retrouve sur tous les voiliers de la série) : tableau arrière rectangulaire, large, vertical, surplombant la voûte ; ce tableau est percé de 4 hublots carrés. Il est décoré de frises dorées ; le nom et le port d'attache sont également en lettres dorées.



La poupe originale de Khersones.


Khersones est le cinquième et avant dernier grand voilier d'une série de grands voiliers construite par les chantiers de Gdansk, en Pologne et un des 5 navires construits pour l'URSS entre 1987 et 1990. Lors du démantèlement de l'URSS, l'Ukraine a obtenu le Druzhba et le Khersones. La Russie a gardé le Mir, le Pallada et le Nadezhda .
Construit pour servir de navire-école pour les élèves de la marine marchande soviétique, le Khersones a conservé ce rôle pour la marine ukrainienne pour l'institut naval technologique de Kertch, embarquant 50 marins et 144 cadets.
  Dans le dernières années du XXI ème siècle, il a été rentabilisé en embarquant des passagers payants tout en fréquentant les rassemblements de grands voiliers et en participant aux tallship's races. On le surnomme "La dame de Crimée". Il n'est pas venu à Rouen en 2013 et est en chantier à Sébastopol(voir plus récente photo du navire présente sur le WEB). Il est actuellement peint comme le Mir, en blanc avec une ligne bleue. Aux dernières nouvelles, il devrait reprendre la mer en 2016 sous pavillon russe : http://mil.today/2015/Ukraine5/

DRUZHBA.

Type :
Trois-mâts carré.

Frère en construction de Khersones, construit en 1987 à Gdansk, Druzhba possède les mêmes caractéristiques. Son nom signifie Amitié, en français. Il est venu en France pour la première Armada de Rouen, en 1989 (il était donc tout neuf). Devenu navire-école Ukrainien comme Khersones, il était basé à Odessa. Puis, géré par le même armement allemand que Khersones, il n'est pas réapparu en France. Il a séjourné quelque temps à Limassol (Chypre) puis est revenu à Odessa en 2001. Il n'est plus en état de naviguer et attend une hypothétique remise en état... si suffisamment d'argent est trouvé.

Cette photo de qualité médiocre est la seule photo personnelle que nous ayons du Druzhba. Elle montre le navire remontant la Seine pour se rendre à Rouen, lors de l'Armada 1989.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire