dimanche 11 octobre 2015

JUAN SEBASTIAN DE EL CANO


Type : Goélette à quatre mâts à huniers ou Quatre-mâts goélette.



Gréement : les mâts sont en 2 parties (bas-mât, mât de hune). Les sommets des bas-mâts sont reliés par des tiges de fer horizontales.
Le mât de misaine porte 4 voiles carrés ; la misaine est portée très haut. Le hunier supérieur et le perroquet sont sur des vergues volantes. Outre les 5 focs, ce mât porte aussi une voile à corne, sans flèche : Il ne s'agit donc pas d'un phare carré pur.
Les 3 autres mâts portent des gréements à corne classiques, avec voile à corne (1ère grand-voile, 2ème grand-voile, artimon) et flèche. le navire peut également porter 3 voiles d'étai. Cela fait un total de 19 voiles, rarement portées toutes à la fois.
Les mâts portent des noms particuliers : Blanca (mât de misaine), Almansa (1er grand mât), Asturias (2ème grand mât), Nautilus (artimon). le bas-mât d'artimon sert de cheminée d'échappement.

Matériaux : Coque et pont en acier, rivetés à l'origine. Pont recouvert de bois.

Date et lieu de lancement : 5 mars 1927 à Cadiz (Astilleros Cadiz). Le navire a été dessiné par l'architecte anglais Charles Nicholson
Nom lors du lancement : Juan-Sebastian de El Cano.
Autres noms : Aucun.
Utilisation initiale : Voilier-école (Buque Escuela). On écrit parfois BE Juan Sebastian de El Cano.
Dernière nationalité connue : Espagnole.
Dernier port d'attache connu : Cadiz.
Dernière utilisation connue : Navire-école.
État : restauré et entretenu régulièrement.


Signification du nom : Juan-Sebastian de El Cano, marin basque espagnol, est le premier commandant de navire à avoir terminé un tour du Monde. Parti avec l'escadre espagnole (5 navires) de Fernando Magellan, il fut un des chefs de la mutinerie qui coûta la vie à plusieurs membres de l'expédition. Mais il fut gracié par Magellan, étant un de ses meilleurs officiers. Après la mort du chef de l'expédition aux Philippines, il dirigea le retour vers l'Espagne, sur le vaisseau Victoria et seulement 18 survivants sur 270 marins au départ.

Longueur hors-tout : 113 m
Longueur de la coque : 94,1 m
Longueur à la flottaison : 79,1 m
Largeur maximale : 13 m
Tirant d'eau maximal : 6,6 m
Tirant d'air : 49,9 m
Déplacement : 3670 tonnes à pleine charge
Surface maxi de voilure : 2470 m².


Le navire embarque une centaine de cadets, avec un équipage permanent d'environ 200 personnes.

Avant : étrave à guibre ; gaillard d'avant ; beaupré très long, assez incliné, sans bout-dehors. la figure de proue, en bois doré, représente une femme couronnée. Elle se prolonge par des frises de part et d'autre de l'étrave.



Arrière : à voûte ; gouvernail à mèche dans tube de jaumière. longue dunette.
Juan-Sebastian de El Cano vu de l'arrière.


Ces 2 photos montrent la dunette du navire lors du lever des couleurs.

Pont : Le coffre, entre la dunette et le gaillard, est divisé en 3 parties par 2 roufs qui le recouvrent d'un spardeck en laissant des passavants. Le spardeck supporte lui-même des roufs. Malgré ces superstructures, la ligne du navire n'est pas trop alourdie.


JS de El Cano est équipé de 4 canons, servant essentiellement à saluer.


Cette image montre, un canon sur chaque bord, devant le guindeau.

Ce navire est, depuis son lancement, le voilier-école de la marine espagnole (élèves-officiers de la Marine militaire et des guardias marinas) . Il navigue beaucoup, mais on ne le voit pas très souvent en France. Il était présent à Brest la semaine précédant les fêtes de juillet 2008 mais a quitté le port breton juste avant ces festivités. Les photos illustrant cet article ont été prises à cette occasion. Il participait également à la tallships race en juillet 2012 et était présent à Saint-Malo.

3 commentaires:

  1. Pour marquer les 4 ans du blog Havre Aplemont Photo, j'ai publié une photo de ce bateau lors de son escale au Havre le 7 juin 2005 avec un lien vers votre blog permettant d'en savoir plus.
    Cordialement
    Gérard

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    La "femme" de la figure de proue est Minerve ,déesse qui guida Jason et les Argaunotes.
    Très beau travail vos fiches .

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique description de ce bateau mythique ! C’est un réel plaisir de pouvoir voyager à bord d’un navire exceptionnel comme celui-ci. Sa conception s’est beaucoup inspirée des navires du temps des explorations …

    RépondreSupprimer