mardi 23 mars 2010

quatre-mâts sans voiles carrées

Les quatre-mâts sans voiles carrées.

Il existe un goélette à quatre-mâts à voiles à corne (ou goélette franche). Cet ancien morutier portugais s'appelle Creoula. Il est décrit dans une fiche séparée.

Polynesia II est aussi un ancien morutier portugais, très modifié ; il est gréé avec des voiles d'étai et des fisherman. Actuellement utilisé comme paquebot de croisière dans la mer des Caraïbes, il est exploité par la société Windjammer.

Fantôme appartient aussi à la société Windjammer et est utilisé comme Polynesia. Mis en chantier pour servir de destroyer dans la marine italienne, il a été terminé après la première guerre mondiale sous la forme d'un yacht privé. Appelé Fantôme III, il a eu ls mêmes propriétaires que le Belem : le Duc de Westminster, puis Lord Guiness (Belem s'appelait Fantôme II quand il appartenait à Lord Guiness).
Fantôme est gréé en goélette à 4 mâts. Les 2 grands mâts et le mât d'artimon portent des voiles à corne. Le mât de misaine porte des focs et un hunier. Des voiles d'étai peuvent être établies sur les étais du premier grand mât.

Windy est une goélette à 4 mâts gréées de voiles à corne. Elle porte en outre des voiles d'étai, et un flèche au-dessus de l'artimon. sa coque, caractérisée par un gaillard et une dunette surélevés, est très proche de celle du quatre-mâts goélette Windy II, un peu plus grand. Les deux navires naviguent sur le lac Michigan et sont basés à Chicago.

Margaret Todd est une goélette à quatre mâts à gréement classique à cornes (goélette franche) . Long de 45 m, c'est un des plus petits voiliers à quatre mâts. Cette goélette est également exploitée par la société Windjammer et navigue sur les côtes du Maine (USA) au départ de Bar Harbour -Bangor.

Phocea est un yacht de luxe à 4 mâts, à gréement bermudien. A l'origine, c'était un voilier de course conçu pour la Transat en solitaire de 1976 par Alain Colas. Le navigateur avait fait une bonne performance avec son Club Méditerranée (à ne pas confondre avec les actuels Club Med) ; mais il avait été battu par Éric Tabarly sur Pen Duick VI. Après avoir été abandonné dans le vieux port de Marseille, il a été racheté par Bernard Tapie et converti en yacht. Une nouvelle fois abandonné à la suite des affaires financières de Tapie, il a été racheté par Mona Ayoub, une femme d'affaires libanaise, et luxueusement aménagé. Ses aménagements sont prévus pour pouvoir transporter 12 passagers payants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire