mardi 23 mars 2010

Les 4 mâts carrés

Les quatre-mâts à phares carrés.


Ils peuvent avoir 4 phares carrés. Le mât d'artimon porte une petite brigantine et des voiles carrées mais pas de flèche. Un seul voilier possédant ce gréement de quatre-mâts carré est aujourd'hui conservé : C'est le Falls of Clyde, conservé aujourd'hui comme navire-musée aux Iles Hawai, à Honolulu.

Les quatre mâts les plus courants qui existent encore aujourd'hui sont des quatre-mâts barques. Ils portent 3 phares carrés : le phare de misaine et 2 grands phares ; le phare d'artimon porte une grande brigantine et un flèche.

Deux anciens cargos cap-horniers naviguent, dans les eaux européennes, le Sedov et le Kruzenshtern. Ce sont actuellement des navires-écoles russes ; ils font l'objet de fiches séparées.





















Un autre quatre-mâts barque est un ancien yacht américain qui s'appelait Hussar. Il a été transformé en paquebot de luxe et s'appelle Sea Cloud. Il navigue en Atlantique et en Méditerranée, et fait escale dans de nombreux ports européens. Nous n'avons pas encore eu l'occasion de le voir et de le photographier, mais cela ne saurait tarder.


Il existe aussi deux voiliers de ce type au Japon, mais il ne semble pas qu'ils aient déjà navigué en Atlantique. ce sont 2 navires jumeaux, le Kaïwo Maru II et le Nippon Maru II. Ils ont remplacé 2 navires plus anciens qui portaient les mêmes noms : Kaïwo Maru et Nippon Maru. Kaïwo Maru est un navire-école stationnaire amarré à Tokyo ; Nippon Maru sert de musée et on peut le visiter à Yokohama.

Les autres quatre-mâts barques sont stationnaires et servent, pour la plupart, de musées. Ce sont :
Passat, qu'on peut visiter comme musée à Travemünde-Lubeck, en Allemagne.
Peking, amarré au South Street Seaport à New-York.
Pommern, qu'on peut voir à Mariehamn, dans l'archipel finlandais d'Åland.
Viking, amarré à Göteborg, en Suède, est exploité comme musée-restaurant.
Moshulu, qui est exploité actuellement comme restaurant à Philadelphia (USA).

Il existe aussi 2 navires qui possèdent un seul phare "carré" : le phare de misaine. Ce mât ne porte que 4 voiles carrées et porte une voile à corne sur le voilier espagnol ; une voile à corne Les 3 autres mâts portent des voiles à corne. On peut qualifier ces navires de quatre-mâts goélettes, malgré le phare de misaine particulier. Ils seront décrits dans des fiches séparées ; ce sont le Chilien Esmeralda et l'Espagnol Juan-Sebastian de El Cano.

Les paquebots à voiles de la compagnie Star Clipper, Star Clipper et Star Flyer, portent également un mât de misaine à voiles carrées. les autres mâts portent des voiles d'étai et des fisherman. Ce sont de vrais voiliers, légers et bien toilés.

Windy II est un petit quatre-mâts goélette de 46 m de longueur HT. Son mât de misaine porte 3 voiles carrées. Sa coque ressemble beaucoup à celle de Windy, d'un mètre plus court et gréé uniquement avec des voiles à corne. Windy II a été lancé en 2000 alors que Windy date de 1996. les duex voiliers naviguent sur le lac Michigan au départ de Chicago.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire